Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens sont en faveur du partage de résidence

La grande majorité des Canadiens sont en faveur du partage de résidence et d’une réglementation facile à respecter pour les hôtes. Un pourcentage très élevé de voyageurs canadiens affirment aussi qu’ils ont eu une expérience positive avec Airbnb.

Une enquête nationale menée par CICIC Recherche et communications pour le compte d’Airbnb a révélé que les Canadiens veulent une réglementation sensée pour encadrer le partage de résidence. Environ les deux tiers des Canadiens (65 pour cent) croient que des règles simples et faciles à respecter représentent la meilleure façon d’encadrer le partage de résidence.

Alors qu’Airbnb continue de façonner la manière de voyager de demain, le sondage confirme que la génération Y est celle qui préfère le partage de résidence. En effet, 79 pour cent des Canadiens âgés de 18 à 24 ans interrogés sont en faveur du partage de résidence.

FAITS SAILLANTS

« Avec plus de 55 000 hôtes à travers le pays et près de 1,1 million de Canadiens qui ont réservé un séjour sur la plateforme d’Airbnb à ce jour, il est évident que les Canadiens ont adopté le partage de résidence », affirme Alex Dagg, gestionnaire de la politique publique pour Airbnb au Canada.  « Partout dans le monde, des villes adoptent des règles équitables et faciles à respecter pour encadrer le partage de résidence. Nous nous sommes engagés à travailler avec chaque ville canadienne pour déterminer les solutions acceptables pour leur communauté. »

En plus de l’enquête nationale, CICIC a aussi réalisé pour le compte d’Airbnb cinq sondages adaptés à des villes précises, soit Vancouver, Calgary, Toronto, Montréal et Ottawa. Dans ces cinq villes, un pourcentage très élevé de Canadiens interrogés croient qu’Airbnb a un impact positif ou neutre sur leur ville.

CONTRIBUTION D’AIRBNB

Recherche : Le sondage national, ainsi que ceux adaptés à des villes précises, ont été réalisés par CICIC entre le 19 et le 30 septembre 2016 en faisant appel à une méthode en ligne. La marge d’erreur de l’enquête se situe entre ±2,53 et ±6,19 points de pourcentage, dix-neuf fois sur vingt. Plus de 3 600 Canadiens ont été interrogés. Ils sont répartis comme suit : Échelle nationale (1 500), Vancouver (501), Toronto (602), Ottawa (250), Montréal (500), Calgary (251). Les données sur le revenu indiquées concernent l’année précédant le 1er octobre 2016.

TORONTO

91% des voyageurs qui ont utilisé Airbnb ont indiqué avoir eu une expérience positive

68% des Torontois sont en faveur de règles faciles à respecter pour le partage de résidence

4 800$ Revenu annuel typique des hôtes

67% des Torontois sont en faveur de permettre à leurs concitoyens de partager leur résidence avec des voyageurs

VANCOUVER

94% des voyageurs qui ont utilisé Airbnb ont indiqué avoir eu une expérience positive

78% des Vancouvérois sont en faveur de règles faciles à respecter pour le partage de résidence

6 600$ Revenu annuel typique des hôtes

62% des Vancouvérois sont en faveur de permettre à leurs concitoyens de partager leur résidence avec des voyageurs

MONTRÉAL

95% des voyageurs qui ont utilisé Airbnb ont indiqué avoir eu une expérience positive

70% des Montréalais sont en faveur de règles faciles à respecter pour le partage de résidence

2 400$ Revenu annuel typique des hôtes

71% des Montréalais sont en faveur de permettre à leurs concitoyens de partager leur résidence avec des voyageurs

CALGARY

90% des voyageurs qui ont utilisé Airbnb ont indiqué avoir eu une expérience positive

67% des Calgariens sont en faveur de règles faciles à respecter pour le partage de résidence

3 600$ Revenu annuel typique des hôtes

70% des Calgariens sont en faveur de permettre à leurs concitoyens de partager leur résidence avec des voyageurs

OTTAWA

87% des voyageurs qui ont utilisé Airbnb ont indiqué avoir eu une expérience positive

74% des Ottaviens sont en faveur de règles faciles à respecter pour le partage de résidence

4 000$ Revenu annuel typique des hôtes

77% des Ottaviens sont en faveur de permettre à leurs concitoyens de partager leur résidence avec des voyageurs